Supposée crise au sein du Conseil communal d’Adjohoun: Le maire Zannou-Agbo victime de sa bonne gestion

0
795

Supposée crise au sein du Conseil communal d’Adjohoun: Le maire Zannou-Agbo victime de sa bonne gestion

 

 

Il circule depuis quelques jours, une supposée crise entre le maire François Zannou-Agbo et ses collègues conseillers communaux. A l’origine de cette supposée crise, une affaire de mauvaise gestion agitée par un groupe de 15 conseillers communaux sur les 19 que compte le conseil communal. Ce groupe a même sollicité une session extraordinaire à laquelle le maire a accédé. Et au cours de ladite session extraordinaire, le maire a répondu à leur préoccupation qui se résume au remplacement des agents collecteurs et de recouvrement. Tenez! Avant son arrivée à la tête de la commune, les recettes propres de la commune n’ont jamais dépassé plus de 10 millions de nos francs, selon nos informations. Il aura donc fallu qu’il fasse ce changement pour se retrouver aujourd’hui à plus de vingt millions. D’ailleurs, au cours de la session extraordinaire, il a répondu suivant les textes de la décentralisation. Le conseil communal est au-dessus du maire certes, mais ce dernier détient le pouvoir discrétionnaire et peut nommer qui il veut, à la place qu’il veut. Pourquoi les conseillers tiennent-ils au problème des agents collecteurs et de recouvrement quand on sait que c’est le poumon de mobilisation des ressources financières d’une commune et que ce que le maire a fait permet aujourd’hui d’améliorer les ressources financières ? L’autre problème auquel le maire François Zannou-Agbo est lié aux législatives de 2023. Seul maire BR de la 20ème circonscription électorale, ceux qui ont des ambitions, savent qu’il peut bien s’imposer Adjohoun comme tête de liste BR dans la circonscription. Donc il faut le fragiliser dès maintenant pour le décourager. La population pour qui il est élu, ne se soucie même pas de la supposée crise compte tenu des réalisations sur le terrain. Et en terme de réalisation, l’ouverture des voix qui permettra à certains acquéreurs de parcelles de construire. Il y a également l’extension du réseau électrique. Bref, le maire François Zannou-Agbo est victime de sa bonne gestion tout simplement. Les conseillers communaux frondeurs n’ont jusqu’à ce jour toujours pas dit clairement ce qu’ils reprochent au maire à part l’histoire des agents collecteurs et de recouvrement qui pourtant leur avait été expliquée. Les élus doivent s’entendre avec le maire s’ils tiennent au développement de la commune d’Adjohoun.

 

Chamss-Deen BADAROU

Leave a reply