Stage des Ecureuils au Maroc : Jodel Dossou se fait désirer. Il snobe Moussa Latoundji. Le bordel continue

0
874

Attendu à Rabat (Maroc) pour prendre part au stage des Ecureuils, Jodel Dossou n’y est toujours pas. Il est finalement annoncé pour demain. S’il a peut-être une raison valable pour manquer ce rendez-vous, c’est son attitude qui laisse à désirer. Il devait embarquer ce mardi à Paris comme d’autres joueurs. Mais personne ne l’a vu. Et pourtant, c’est lui-même qui a fait changer son billet d’avion à la veille du voyage. Par finir, il appelle pour faire croire qu’il est préoccupé par des soucis familiaux. Il a ensuite promis rappeler le sélectionneur intérimaire, Moussa Latoundji. Ce qu’il a fini par faire ce matin. Il fait savoir finalement que ses soucis familiaux seront réglés à temps et demande qu’un autre billet lui soit établi. Le premier étant déjà annulé par la Cellule des voyages officiels (CVO) du Bénin où les agents sont très irrités par le fait qu’il tourne tout le monde en bourrique. En réalité, les caprices de l’attaquant de Clermont Foot sont de trop ! S’il est peut-être établi qu’il a effectivement des soucis familiaux, est-ce le jour de son départ pour Rabat qu’il l’a su? Pourquoi se fait-il désirer autant? C’est évident que les dirigeants n’ont fait aucun bien à Jodel Dossou en affaiblissant l’ancien sélectionneur national, Michel Dussuyer, qui l’a écarté à cause de ses écarts de comportement. Aujourd’hui, il est en train de leur montrer sa vraie face. Agacé, Latoundji traîne ce cas comme un boulet. Le comble, on parle de petits joueurs qui n’ont rien prouvé.

C’est ce qu’est devenue la sélection nationale aujourd’hui, avec des joueurs qui font à leur tête. Un vrai bordel! Une sélection où des joueurs appellent leur sélectionneur par son prénom et le défient au vu et au su de tout le monde. 😅