Protection des droits des enfants au Bénin: Mystère autour de la vie de trois enfants à Cotonou

0
144

Protection des droits des enfants au Bénin: Mystère autour de la vie de trois enfants à Cotonou

(Les autorités compétentes doivent se saisir de ce dossier)

La vie et l’avenir de trois enfants sont à rude épreuve dans un quartier populaire de Cotonou. Ces enfants, tous petits, seraient selon les informations de sources dignes de foi dans une situation d’existence inconfortable qui pourrait leur être préjudiciable. Ces enfants qui sont tous de même père et de même mère se prénomment ESSEY Emmanuel Nelson 6ans, ESSEY Barack David 4ans et le benjamin ESSEY Sammuel 3ans. Selon Monsieur Eric ESSEY natif de Dogbo et géniteur de ces âmes innocentes, les enfants lui auraient été arrachés de force et contre son propre gré, à la suite de plusieurs péripéties de vie conjugale et histoires de ménage dont son beau frère dénommé YAYA « le tout-puissant » en serait le grand instigateur. Les informations précisent que le géniteur est viscéralement rejeté, menacé et agressé verbalement par sa belle famille, et son beau frère YAYA en question aurait actuellement récupéré tous les trois enfants qui seraient à sa charge, et dont la vie ne serait pas du tout réluisante. Le papa des enfants depuis des années n’a aucun accès à eux, et toutes les fois qu’il tente d’aller les voir, on lui oppose un refus très catégorique de non recevoir. Les enfants seraient battus régulièrement, et réclament à cor et à cri à voir leur papa. Une situation insupportable qui ne saurait être tolérée surtout à l’heure où la problématique de l’enfance malheureuse se pose en termes d’affirmation et d’exigence. L’aîné serait actuellement dans un état bizarre de déséquilibre psychologique et mental. Actuellement, les autorités compétentes seraient déjà saisies afin qu’une procédure en bonne et due forme soit engagée pour faire la lumière dans cette affaire à plusieurs inconnues

A l’heure des grandes réformes dans notre pays où la protection des droits humains doit être affinée et renforcée, il est plus que souhaitable de décourager ces pratiques violentes voire esclavagistes, surtout lorsqu’elles sont faites aux enfants les plus jeunes et aux personnes vulnérables.

 

 

Leave a reply