Kanizat, une éclaircie à la Caf

0
144

La Caf a changé de visage avec l’élection du Sud-Africain Patrice Motsepe. Mais l’entrée dans le Comité exécutif de la Comorienne Kanizat Ibrahim est aussi remarquable.

Âgée de 45 ans, l’ancienne présidente du Comité de normalisation de la Fédération de football des Comores tient désormais le poste de représentante féminine au sein du ComEx. Après avoir mené une magnifique campagne de sensibilisation auprès des présidents de Fédérations, elle a réussi à engranger 35 voix sur 52 votants. Soit 67% des suffrages exprimés. Kanizat Ibrahim a ainsi distancé de loin la Togolaise Edzona Latrékayti Hogban Lawson et la Malgache Patricia Rajeriarison.

En réalité, c’est l’expérience de Kanizat Ibrahim qui a fait la différence. A la tête du Comité de normalisation des Comores, ses résultats parlent pour elle. Les Comores sont actuellement à deux doigts d’une qualification historique pour la Can. Sur le plan institutionnel, elle a bien assuré la transition. Le nouveau président, Said Ali Said Athouman, a été installé. Ce dernier a évidemment retrouvé une famille du football unifiée. C’est bien l’oeuvre de Kanizat Ibrahim.

Diplômée de l’Université Montesquieu Bordeaux IV en France, cette jeune dame est reconnue dans son pays pour son management très efficace. Responsable d’entreprises, elle a longtemps travaillé aux côtés des hommes. C’est son mérite qui est aujourd’hui reconnu au plan continental avec son élection au sein du ComEx. Elle est même portée plus haut, avec son poste de 5è vice-présidente de la Caf.

Kanizat Ibrahim est la première femme à atteindre ce niveau dans l’institution. Une ascension fulgurante pour une dame dont le talent fait désormais l’unanimité sur le continent. Belle et intelligente, elle a d’ailleurs tout pour réussir dans ses nouvelles fonctions.

Courage à toi, Kanizat! Tu peux toujours compter sur moi.

Épiphane Bognanho
#DroitAuBut

Leave a reply