Entre appels populaires et silence politique : Quel avenir présidentiel pour Olivier Boko ?

0
695

Depuis plusieurs mois, une effervescence politique gagne du terrain au Bénin. Elle est portée par des mouvements de jeunes qui suscitent ardemment, pour la présidentielle de 2026, la candidature d’Olivier Boko, un très proche intime du chef de l’État, Patrice Talon. Malgré son caractère contraire à la vision du système partisan prônée par le gouvernement de la rupture, le phénomène n’a rencontré aucun frein au sein de la mouvance présidentielle. En tout cas, jusque-là, personne n’a pu le stopper ; ce qui, du coup, laisse planer des questionnements sur les motivations réelles derrière ces mobilisations populaires et sur la position officielle du gouvernement même s’il a été agité récemment dans l’opinion que l’ex ministre des Sports en a fait les frais pour avoir dit urbi et orbi que Olivier Boko serait le candidat idéal pour la succession.

Qu’à cela ne tienne. Ni les responsables au sein de la Majorité, ni le concerné Olivier Boko n’ont émis, pour l’heure, de déclaration pour confirmer ou infirmer sa candidature à la prochaine présidentielle. La bonne parade trouvée pour se justifier est qu’on est focus sur la concrétisation du deuxième Programme d’action du gouvernement (Pag2). Ainsi, cette absence de communication officielle ajoute une couche de mystère à un scénario déjà complexe. Conséquence, les Béninoises et les Béninois assistent, main au menton, à une bataille médiatique s’étendant sur tout le territoire, et mettant en lumière une sorte d’anachronisme au sein du pouvoir.

Dans ce méli-mélo politique, des interrogations cruciales émergent : quels acteurs se cachent réellement derrière ces mobilisations qui s”observent ici et là, et dans quelle mesure pourraient-elles influencer et façonner le paysage politique dans la perspective de 2026? Si Olivier Boko nourrit effectivement l’ambition de succéder à son meilleur ami et actuel président de la République, se heurtera-t-il à des obstacles insoupçonnés au sein de la majorité plurielle? Autrement dit, sa loyauté en amitié trouvera-t-elle un écho favorable dans la dynamique politique complexe du Bénin?

Difficile d’être situé, tant les réactions des responsables des partis politiques Bloc Républicain et Union progressiste le renouveau restent une énigme. Comment ces acteurs politiques clés du pays percevront-ils les possibles ambitions présidentielles d’Olivier Boko, et quel rôle joueront-ils dans cette équation politique en constante évolution?

À mesure que les spéculations prolifèrent, le Bénin, à deux ans et demi de l’élection présidentielle de 2026, se trouve entre des appels populaires persistants en faveur d’Olivier Boko et un silence politique qui alimente davantage le mystère. Les mois à venir promettent d’éclaircir ces zones d’ombre pour révéler les contours d’un futur scrutin présidentiel dont les enjeux semblent plus complexes que jamais.

La rédaction