Droit au but : Pas sans Rohr !

0
292

Institution peu sérieuse et totalement décalée de la réalité, la Caf a fait fort dans le litige entre le Bénin et le Rwanda. Elle a accordé la victoire sur tapis vert aux Guépards. Les hommes de Gernot Rohr s’en sortent donc bien et peuvent encore rêver d’une qualification à la Can Côte d’Ivoire 2023. Et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Le Rwanda s’était montré très efficace, en réussissant à jouer à domicile un match délocalisé au préalable à Cotonou. Un pied de nez qui fait si mal…

Heureusement qu’il y a un expérimenté de la trempe de Gernot Rohr sur le banc du Bénin. Le technicien franco-allemand a bien préparé son coup pour contourner cette nouvelle difficulté. Il avait toutes les données sur le joueur rwandais Kevin Muhiré. Avec les membres de son staff, il avait sérieusement misé sur ce cas de figure en préparant sa documentation. Et cela n’a pas raté. Rohr allie rigueur et professionnalisme comme son prédécesseur Michel Dussuyer. Tout le mérite lui revient. Ceux qui ont sauté à tue-tête et forcé pour l’ouvrir et annoncer leur “exploit” à leurs valets, n’ont donc rien à y voir. Sans Rohr, le Bénin n’aurait jamais déposé une réserve contre le joueur rwandais!

Cette victoire est quand même historique. Empêtré dans des situations similaires ces dernières années, le Bénin s’en était toujours sorti défait et groggy. La faute à une Caf inconséquente. Depuis que Patrice Motsepe a pris la tête de l’institution, tout est à l’envers. L’institution enchaîne les bêtises au point de devenir risible aux yeux des observateurs. Pour une première fois, elle a fait preuve de justice envers le Bénin. Mais la Caf des miracles est imprévisible. Elle peut agir à tout moment.

Epiphane Axel Bognanho