Droit au but : La rengaine à la mode !

0
92

La nouvelle trouvaille, c’est qu’on doit s’apitoyer sur le sort du boxeur Clément Loko qui peine à vivre de son art. Il nous manque juste de quoi sécher les larmes (Lol…). L’alerte est peut-être donnée à dessein. Pour forcer la main aux gouvernants. Dans un pays où on promet une subvention de l’Etat pour prendre en charge les émoluments mensuels des arbitres, les autres sportifs ne pourront que pleurnicher. A longueur de journée.

Mais cela n’émeut pas grand monde. Personne n’ira exiger des cachets colossaux à la place de Clément Loko! Il lui revient d’être intransigeant et ferme dans les négociations de ses contrats s’il est sûr de son talent. Ne pas le faire et jouer au plus grand délaissé de la République est anormal.

Au-delà, qui lui a dit que la boxe nourrit son homme au Bénin ? Il vaut mieux tenir un langage de vérité aux sportifs au lieu de leur miroiter des chimères. En plus, cette comparaison avec le foot est inopportune. La boxe reste la boxe. Le foot reste le foot, le sport le plus populaire dans le monde. Que Clément Loko travaille plutôt à se faire une vraie valeur marchande ! Cela commence par le refus d’être tenu par des miettes…

Epiphane Axel Bognanho