Découverte des trésors royaux par les femmes Adjogan : Une initiative de Dona Jean-Claude Houssou

0
103

C’est à travers l’exécution des pas cadensés d’Adjogan qu’elles ont fait leur entrée dans l’espace dédié à l’exposition des trésors royaux dans l’enceinte de la Présidence de la République.

Cette journée du 30 avril 2022 restera gravé dans la mémoire de chacune de ses femmes ayant constitué cette délégation. Pour ces femmes, ce qu’elles ont vu est tout simplement émouvant et digne des grands événements au palais royal. Tout le long du trajet, des chants et éloges ont magnifié les grandes dynasties royales du Bénin.

Ces femmes se disent très heureuses de cette visite au Palais de la République. Marcelline DAKPOGAN, une des femmes Adjogan partage avec nous ses sentiments à l’issue de cette visite “je suis très heureuse de ce que j’ai vu. A mon arrivée, je me croyais en Europe”, s’est-elle exprimée.

“Je suis éblouie et très heureuse. Je rendrai compte de tout ce que j’ai vu ici à mes enfants et petits-enfants” s’est exclamée une autre. Ces femmes ont fait revivre chaque souverain sur son trône, à travers la récitation de son panégyrique. C’était tout simplement rempli d’émotions.

Ces femmes Adjogan de Porto-novo étaient au Palais de la République aux côtés du chef de l’État pour accueillir ces oeuvres royales à leur retour au pays en novembre dernier. Sous le leadership du ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude HOUSSOU, elles sont retournées au Palais pour toucher du doigt cette réalité en se laissant guider par chaque trait culturel derrière ses trésors royaux.

Elles ont par ailleurs temoigné toute leur gratitue au ministre de l’Energie et felicité le Président Patrice Talon pour cette démarche noble du retour des trésors royaux et profiter pour saluer toutes ces oeuvres de développement entreprises par le gouvernement.

Du point de vue purement culturel, il faut souligner que le Adjogan est un rythme royal originaire de Porto-Novo et exclusivement réservé aux femmes. Il s’exécute au Palais Royal par les princesses, avec un pagne noué à la poitrine, lors de différents types de cérémonie : liesses, funérailles ou d’intronisation avec la combinaison sonore des instruments de musique tels que des objets métalliques longs entourés de grelots, des gongs de différentes tailles.

La danse est exécutée à pas cadencés, avec des mouvements synchronisés, rythmés par les sonorités harmoniques des gongs et des grelots.

 

Faosiya SEFOU