“Bris de silence” de Angela Kpeidja: Un chef-d’œuvre unique!

1
185

“Bris de silence” de Angela Kpeidja: Un chef-d’œuvre unique!

 

Annoncé depuis quelques semaines, l’ouvrage témoignage “Bris de silence” a été lancé ce vendredi 20 août 2021 à Cotonou devant un parterre de personnalités. Œuvre de la journaliste spécialiste des questions de santé, Angela Kpeidja, il s’agit du récit d’une vie jalonnée de violences et d’agressions sexuelles de tous genres. C’est une autobiographie qui relève les difficultés de l’auteure sur son parcours. Selon la marraine de la cérémonie de lancement, Eveline Diatta-Accrombessi, le harcèlement sexuel existe et gangrène sérieusement notre société. D’où une prise de conscience pour sauver les générations futures. Pour sa part, l’auteure dit avoir plutôt offert en sacrifice son intimité pour espérer que “notre société se pose les vraies questions sur l’héritage à laisser aux filles, aux garçons, aux femmes et aux hommes”. “En décidant de briser le silence à travers ma plume, j’ai voulu contribuer à ouvrir les portes de l’espoir aux victimes de tous bords”, a-t-elle assuré en insistant sur le fait que la parole doit être libérée “pour guérir et s’offrir l’opportunité d’exister et de poursuivre ses rêves”. Présente à ce lancement, la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Véronique Tognifodé, ne s’est pas contentée d’inviter à la libération de la parole. Elle a annoncé un durcissement de la loi portant répression du harcèlement sexuel au Bénin. Mais avant, elle a rappelé que “Bris de silence” mérite d’être lu. Le présentateur de l’oeuvre, Constantin Amoussou, l’a aussi martelé. Cet ouvrage se veut plutôt un modèle pour toutes les victimes muselées.

 

*Un récit poignant*

 

Dans ce témoignage poignant qu’elle a voulu laisser à la postérité, Angela Kpeidja relate les pressions morales et autres agressions sexuelles subies au cours de son parcours universitaire et professionnel. Du Collège Polytechnique Universitaire (CPU) de l’Université d’Abomey-Calavi à l’ORTB en passant par le cabinet médical qui l’a accueilli à ses débuts, elle relève tous les déboires imposés par certains hommes indélicats. Consciente de l’existence du phénomène dans les établissements scolaires, les universités et les administrations, elle se décide à briser le silence afin que l’avenir des jeunes filles soit sauvegardé. Ce livre, son tout premier, devrait servir de boussole aux femmes meurtries qui cherchent du réconfort dans une société qui préfère accuser la victime au détriment du bourreau. Ayant osé briser le silence pour évoquer sur la place publique un phénomène bien connu de tous, son courage devrait inspirer les générations futures. Édité par abcd, l’ouvrage “Bris de silence” retrace donc la vie d’une femme malmenée, humiliée puis mise au placard par certains de ses collègues et responsables. Dans un style alerte et instructif, l’auteur dévoile donc la face cachée de nos administrations. Ce n’est pas une vengeance, mais elle se libère pour enfin laisser le soin à la société de corriger la perversité qui la gangrène. Cet ouvrage de 253 pages est à lire absolument.

 

*Qui est Angela Kpeidja ?*

 

Ingénieur biotechnologiste de formation, Angela Kpeidja est une grande passionnée d’écriture et de réalisation audiovisuelle. Avec plus d’une vingtaine d’années dans le journalisme, elle dirige actuellement le Service Web de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB). Spécialiste en communication pour la santé et en management des médias, elle s’investit aujourd’hui pour l’émancipation de la femme. Appréciée pour son ouverture d’esprit, elle a marqué l’opinion nationale et internationale le 1er mai 2020 en dénonçant le harcèlement sexuel et moral dont elle était victime dans son milieu de travail. Femme battante, elle préside l’ONG “N’aie pas peur”, une association qui lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes.

1 comment

Leave a reply