Bloc Républicain: Pourquoi Simon Adébayo Dinan ne peut pas lâcher Bio Tchané

0
435

Bloc Républicain: Pourquoi Simon Adébayo Dinan ne peut pas lâcher Bio Tchané

 

La supposée crise qui secoue le parti Bloc Républicain (BR) n’en est vraiment pas une lorsque l’on se réfère au Code électoral en vigueur. Désormais au Bénin, les partis politiques entendent être forts avec l’intention des leaders d’y faire régner une certaine discipline de groupe. La démission il y a quelques jours de Jean Michel Abimbola fait couler beaucoup d’encre et de salive ; une démission que l’on peut bien comprendre quand on sait que le démissionnaire fait partie des membres fondateurs du Bloc Républicain et l’un de ses ténors jusqu’à sa suspension des activités de ce parti. Comme on pouvait s’y attendre, les médias annoncent la démission d’autres membres du parti comme le Maire de la Commune de Pobè, Simon Adebayo Dina, un proche de Jean Michel Abimbola. Mais en réalité, lorsqu’on se base sur les dispositions du

Code électoral révisé en plein processus électoral lors des communales de 2020, on peut affirmer que les partis politiques comme le Bloc Républicain sont effectivement plus forts qu’avant. En effet, quel Maire serait prêt à courir le risque de quitter son parti politique avec pour conséquence la perte de son poste pour devenir un simple conseiller? Sûrement pas Simon Adébayo Dinan qui commence à peine par poser ses premiers actes de développement à la tête de la Commune de Pobè. Un état de chose qui vient renforcer les arguments de ceux qui avaient travaillé au Parlement à rendre les partis politiques représentés dans les conseils communaux et à l’Assemblée nationale forts pour leur militantes et militants, les privant ainsi de toute initiative personnelle voire d’une certaine liberté d’expression. On entend même certains élus refuser d’accorder de simples interviews par peur de subir des sanctions des chefs de ces partis politiques. Alors, même s’il faut reconnaître que certains membres de ces formations politiques se donnent des libertés, d’autres continuent de se cacher pour exister politiquement. C’est certainement le cas du Maire Simon Adébayo Dinan qui avait déjà déposé sa valise au Parti du renouveau démocratique (PRD) à la veille des législatives de 2019 avant d’être empêché de déposer son dossier de candidature dans ce parti politique qui est pourtant de la mouvance présidentielle. L’homme n’a jamais caché son admiration pour Me Adrien Houngbédji qu’il a d’ailleurs accueilli à Pobè pendant la campagne électorale pour la présidentielle de 2021 en tant que premier citoyen de cette Commune du département du Plateau. Simon Adébayo Dinan ne lâchera pas Abdoulaye Bio Tchané, Secrétaire Exécutif national du Bloc Républicain, et sa dernière réaction suite à des rumeurs de son départ du parti du cheval blanc cabré sur les réseaux sociaux peut être prise comme une parole d’évangile. Néanmoins, nul ne peut dire ce qui se passera demain. Le Président Patrice Talon demeure le véritable patron de la mouvance présidentielle. S’il donne sa caution à tout jeu de chaise musicale au sein de la mouvance présidentielle, Simon Adébayo Dinan pourra bien quitter le Bloc Républicain pour un autre parti politique de la mouvance présidentielle. Ceci, parce que le Président Patrice Talon voudrait réorganiser sa mouvance présidentielle dans la perspective des législatives de 2023 parce qu’il lui faudra bien une majorité confortable au Parlement, toute chose qui n’est pas garantie si les frustrations demeurent. Quand on a 109 titulaires et 109 suppléants à positionner sur une liste pour les législatives, les frustrations augmentent pour des raisons de gestion des potentiels candidats.

 

Chamss-Deen BADAROU

Leave a reply