Atelier de formation initié par le Conaceb: Le Professeur David Koffi Aza évoque les recommandations

0
275

Atelier de formation initié par le Conaceb: Le Professeur David Koffi Aza évoque les recommandations

 

Le Professeur David Koffi AZA est l’invité de la Rubrique “Au Téléphone” sur Guérite TV Monde de ce jeudi 06 mai 2021. Le Président du Conseil National des Cultes Endogènes du Bénin (CONACEB) a énuméré les recommandations qui sont issues de l’atelier de Formation et de recommandations initié par le CONACEB placé sous le thème “Nouveau quinquennat, Nouveaux défis: Partition des Cultes Endogènes du Bénin”.

 

A l’issue de cette journée de réflexion sur l’initiative du Conseil National des Cultes Endogènes du Bénin (CONACEB), plusieurs recommandations sont à retenir et selon les propos du Président du CONACEB, le professeur David Koffi AZA, ces recommandations sont de plusieurs ordres. Déjà nous avons fait l’état des lieux parce qu’on avait déjà une proposition de loi sur les cultes Endogènes au Bénin mais qui n’a malheureusement pas prospéré. “Nous avons invité à nouveau le législateur afin qu’il nous dise ce qu’il en est et à ce niveau, il nous faut réactualiser la proposition que nous allons renvoyer à l’Assemblée Nationale”, a-t-l laissé entendre.

Deuxième chose, le CONACEB a inséré dans cette proposition de loi des dispositions par rapport aux normes environnementales à respecter compte tenu des Objectifs du développement durable (ODD) agenda 2020-2030, surtout en ce qui concerne la propreté des villes. Et par rapport aux pratiques des Cultes Endogènes et aux sacrifices, des dispositions seront prises au niveau de cette proposition de loi pour réglementer désormais les dépôts des sacrifices surtout sur les grands axes routiers au niveau urbain et périurbain. L’autre recommandation a trait à la périodicité des manifestations des Cultes Endogènes qui durent parfois plusieurs jours au point où l’on assiste à l’intervention de certaines personnes pour retenir la pluie, ce qui impacte négativement les productions agricoles. Des périodes fixes seront donc définies pour les pratiques du genre au Bénin. Selon le professeur David Koffi AZA, plusieurs autres aspects liés au changement climatique ont été abordés au cours de cet atelier. Il y a aussi la question des manifestations funéraires qui obligent les organisateurs à maintenir la pluie qui était également au cœur des débats.

 

A la question de savoir quelle suite donnée à cet atelier de formation et de recommandations, l’interlocuteur de Mathieu M. MIDINGOYI estime que plusieurs autres recommandations ont vu le jour. Il cite en exemple le projet ARCH en l’occurrence le volet assurance maladie dont la proposition sera envoyée à qui de droit et suivie de près. Il précise que le CONACEB a déjà l’engagement de certains législateurs qui vont approuver.

 

C’était aussi l’occasion pour le Conseil National des Cultes Endogènes du Bénin (CONACEB ) de reprendre ses activités après un long moment de silence dû à l’avènement de la pandémie de Coronavirus.

 

Pour finir il a lancé un message d’exhortation aux membres du CONACEB pour une forte mobilisation. A toute la population, le professeur David Koffi AZA demande de faire confiance aux dignitaires et membres du Conseil National des Cultes Endogènes qui sont de vrais garants de la tradition au sein du creuset pour le mieux-être non seulement de la population mais également pour l’avenir de la culture béninoise qui constitue le ciment de la tradition de toute nation.

 

Mathieu M MIDINGOYI

Leave a reply