19ème circonscription électorale : La bataille entre l’UP le Renouveau et le BR aura lieu

0
2062

Les Béninois se rendront aux urnes le 08 janvier 2023 dans le cadre des élections législatives. Plusieurs forces politiques de tous les bords vont s’affronter dans le cadre de ce scrutin. Mais une bataille va particulièrement retenir les attentions au niveau de la 19ème circonscription électorale, c’est la bataille fratricide entre l’Union Progressiste le Renouveau et le Bloc Républicain. Lors des législatives de 2019, ce fut une bataille très serrée au bout de laquelle l’Union Progressiste n’a arraché de justesse que le dernier siège. Au total donc, l’UP avait pu prendre 3 sièges contre 2 pour le Bloc Républicain. Pour les législatives de 2023, apparemment les forces en présence paraissent désormais très inégales avec un avantage pour l’Union Progressiste le Renouveau qui s’est renforcée avec la fusion avec le Parti du Renouveau Démocratique et de nouvelles et nombreuses adhésions. Mais le Bloc Républicain ne s’avoue pas pour autant vaincu à l’avance et dispose de nombreux atouts pour bousculer et contester l’apparente hégémonie de l’UP le Renouveau. La 19ème circonscription électorale est composée des communes de Porto-Novo, Adjarra, Semè-Podji et Aguégués. L’Union Progressiste le Renouveau contrôle d’une courte tête toutes les communes de cette circonscription électorale à l’exception notable de la grande commune de Sémè-Podji. Mais le Bloc Républicain tient également dans cette circonscription des personnalités de premier plan dont l’expérience politique n’est pas négligeable. On peut citer les ministres Adidjath Mathys et Jean-Claude Houssou et le maire de Sème-Podji Jonas Gbènamèto. A toutes ces personnalités politiques de premier plan, on peut ajouter les jeunes aux dents longues qui émergent et qui veulent s’affirmer également. Dans ce lot, on peut compter Hermann Dimitri Adankpo, Loukman Fadéyi, Is-deen Bouraima, Romulus Biokou et bien d’autres sans oublier l’ancien maire Océni Moukaram. L’Union Progressiste le Renouveau ne fait pas aussi piètre figure face à la puissance en face. Loin de là, le parti que dirige désormais Joseph Djogbénou pourra compter sur l’expérience certaine acquise par le PRD dans la participation aux joutes électorales de ce genre en plus de la force certaine que représente déjà l’ex UP. Sans citer les personnalités les plus en vue au niveau de l’Union Progressiste le Renouveau, on peut caricaturer en disant qu’on sera dans une bataille entre un parti politique ( l’UP le Renouveau) qui s’apparente à un collectif plus ou moins homogène et un autre (le Bloc Républicain ) qui compte en son sein de nombreuses individualités. N’oublions pas que ça ne sera pas totalement une bataille à deux car les forces politiques comme la FCBE, Les Démocrates et les autres auront aussi leur mot à dire.

Chamss-Deen BADAROU